29 octobre 2021

Bonjour et bienvenue à votre infolettre Barricad.

Dans cette édition, nos experts en fiscalité ont commenté plusieurs articles qui ont retenu leur attention dans les derniers jours, dont un article très intéressant sur les meilleures pratiques à adopter afin d'aider financièrement son enfant avec son hypothèque.

Nous commentons également un article concernant la hausse du taux hypothécaire ainsi qu'un article sur la fin de la prestation canadienne de la relance économique. Finalement, nous commentons une nouvelle sur une proposition de Projet Montréal afin de taxer la spéculation immobilière.


Bonne lecture!

Financer l'hypothèque de son enfant, est-ce une bonne idée?

Les Affaires

Avec le marché immobilier actuel, il est effectivement tentant d'aider les enfants à prendre leurs ailes... Il est en effet possible de faire un don du vivant et ainsi aider votre jeune à accumuler la mise de fonds suffisante pour l'achat de sa première maison.. Il y a également la possibilité de devenir co-emprunteur avec votre enfant: mais attention! Avez-vous bien évalué les capacités financières de votre enfant ? En défaut de paiement, c'est vous qui devrez assumer la dette ! Et n'oubliez pas, ce n'est pas possible de déduire le tout de vos impôts. Par contre, il pourrait être intéressant d'investir en immobilier avec votre enfant: Dénichez un duplex ou un triplex dans lequel votre enfant pourrait rester et louer l'autre partie. De cette manière, il serait possible de générer un certain revenu qui permettrait au moins de couvrir une partie de la dette et de responsabiliser votre enfant! De plus, votre enfant pourra quand même bénéficier de l'exonération du gain en capital pour résidence principale sur la partie qu'il occupe!


Voir plus

Hausse du taux hypothécaire: le temps d'abandonner le taux variable?
TVA Nouvelles

Bien que la fiscalité puisse avoir une répercussion financière importante dans vos décisions concernant l'acquisition, la vente et le mode de détention, le taux d'intérêt, quant à lui, à une incidence financière directe et annuelle sur le coût de votre investissement. Est-ce qu'un taux variable inférieur est opportun considérant l'incertitude actuelle du marché? Est-ce que le risque de fluctuation des taux pourrait mettre en péril votre projet? Chaque cas est unique, mais saviez-vous qu'une analyse historique démontre que les taux variables se sont avérés être moins coûteux ? Informez-vous !



Voir plus

La PCRE prendra bien fin, d'autres programmes prolongés
TVA Nouvelles

Un autre indice du retour à la nouvelle normalité; la fin de la PCRE! Le gouvernement continuera à soutenir le secteur des Arts et des loisirs avec le «programme pour le tourisme et l’accueil» (PTA?), ainsi que certaines autres entreprises avec le «programme de relance pour les entreprises les plus durement touchées», mais ce sont les entreprises qui en bénéficieront... Il sera intéressant de voir comment le marché du travail réagira à cette mesure très critiquée dans le contexte actuel,  bien que nous doutons que la pénurie de main-d'œuvre se règle du jour au lendemain.


Voir plus

Projet Montréal propose de taxer la spéculation immobilière
Le Devoir

On s'en attendait tous, nous sommes en période d'élections municipales et les partis font tout pour obtenir des votes. Le pari que prend l'équipe de Valérie Plante, mairesse sortante à Montréal, est de mieux encadrer le marché immobilier et la forte spéculation (on se rappelle que, toutes ventes comprises, année à date, le marché s'est apprécié de 25% à Montréal). Elle compte, une fois de plus, faire des représentations auprès du gouvernement du Québec afin d'autoriser une taxe sur les investissements immobiliers étrangers. Il faudra bien entendu s'assurer de ne pas freiner les investissements des nouveaux arrivants au Québec. Elle propose également d'encadrer les flips immobiliers et de réglementer une durée de détention minimale.. Ça sort un peu du cadre d'action d'un conseil municipal, mais ce sera certainement un sujet d'actualités dans les prochaines années, aussi bien suivre le tout !


Voir plus
Vous en voulez encore plus? Abonnez-vous à notre infolettre!

Envoyée aux 2 semaines

Notre infolettre est envoyée 1 vendredi sur 2

Commentée par nos experts en fiscalité

Nos experts commentent chaque article

Totalement GRATUITE

Notre infolettre est 100% gratuite